Le vin

Le vin

On le sait peu, mais le Liban est une région viticole ancestrale. La vallée de Bekaa dans la région de Zahlé regroupe à elle seule des siècles de production de vin et offre une qualité de raisin incomparable.

Alors que le vin libanais est un des premiers au monde à voir le jour si l'on s'en réfère à l'histoire viticole, d’innombrables cépages ont pu être implantés et ce depuis 7 000 avant J.C.
Selon la légende, il se pourrait que Noé se soit arrêté sur le ?mont Sannine au Liban pour y planter de la vigne, d’où la magnificence et la générosité des vins du pays.

Rouges ou blancs, les différentes robes sont aujourd’hui issues de cépages Occidentaux revenus vers leur Orient d’origine. On trouve la syrah, le cinsault, le carignan, le cabernet sauvignon et le grenache noir pour les vins rouge, mais également le chardonnay, la clairette, le sauvignon blanc, ?le merwah, l’obeidi, ?l’ugni blanc et le viognier pour les vins blancs.

Pour cette cuisine libanaise si savoureuse et si généreuse, il faudra choisir des vins qui soient capables de tenir la dragée haute aux différents plats tout en s’y accordant le plus possible.
Entre autre, les ?cuvées du château Ksara en rouges, blancs et rosés seront particulièrement appréciés et donneront des vins corsés, secs, à bonne acidité ou aromatiques en fonction des cépages.
Du tanin, une robe colorée et des arômes fruités puissants voir même épicés, les vins du Liban offrent tout le caractère que l’on peut attendre de cépages gorgés de vent et de soleil en plaine comme en montagne.

Si le fait de boire du vin est culturel en France, et que chaque région possède ses cépages et ses appellations connues pour certaines, à travers le monde entier, les vins du Liban n’en sont pas moins profondément ancrés dans la culture du pays. Il faut toutefois ajouter une autre boisson alcoolisée aux plaisirs offerts par le Liban, en effet l’Arak un spiritueux anisé à diluer dans l’eau est lui aussi très réputé.